Filmographie sélective

ROULE, ROULOTTE

Production :  Grand Large, 2001

52', avec Equidia la Région Pays de Loire, le C.N.C

 

Proposé par la chaîne Equidua aux 7 d'or, Prix documentaire au Festival Epona, 2001

Commander le DVD - Le livre  -  La trilogie

 

Jacques et Véronique, deux instituteurs de 35 ans, originaires de Bretagne, ont un jour préféré l’aventure itinérante à la sédentarité : ils ont sillonné pendant 20 ans les chemins de France en roulotte.

Des milliers de kilomètres ont été parcourus, quatre enfants sont nés, un petit cirque de campagne, le Cirque Ciel, a vu le jour. Les émotions, sans cesse, ont été renouvelées, laissant intactes les convictions des débuts. “Roule, roulotte !” retrace un voyage d’est en ouest de la France en 2000. 

 

“Roule, roulotte !” fait suite au livre de photographie Le chemin de papa et est le premier volet d'une trilogie documentaire autour de ce sujet.

VOYAGE AU COEUR DU MONDE

Production :  Les Films du Rocher, 2008

52' et 6 x26' - Versions disponible : VF-VI

 

Jarre d'or Festival Georges de Caunes Fidlas, Vallauris,2008

Prix Meilleur Documentaire d'Aventure Festival Vertical, Moscou, 2009

Prix Meilleur Documentaire , Blois, 2009

Nomination aux Paladins d'Ors, Palerme, 2009

Commander le DVD 

 

Olivia Dierauer est née à Cali en Colombie en 1977. Bébé prématuré, Olivia est placée à l’orphelinat.
Six mois plus tard, elle prend l’avion pour la Suisse avec ses parents adoptifs.
Une grande chance pour elle, d’autant plus que cette petite fille est Invalide Moteur Cérébral.
Olivia mène une enfance privilégiée qui pourtant, dès l’adolescence, ne la satisfait pas.
Un malaise s’installe au fil des années ; elle ne trouve ni sa place, ni ses racines dans cette société occidentale.

En 2001, elle rencontre Yves Chaloin, sportif chevronné et passionné de voyages.
Yves lui offre peut-être la réponse à ses questions : un tour du monde… « Un voyage au cœur du monde »
pour se découvrir, faire peut-être la paix avec soi-même et retrouver ses racines...

MAITRES DE CHANT DIPHONIQUE

Production : Les Films du Rocher / La Curieuse, 2009

52' avec TVR, la Région Pays de Loire, le F.C.M

( + 33' bonus version DVD) Versions disponible : VF-VI- Vmongole

 

2013 - Prix vague émeraude du Festival 7e art et science, Noirmoutier 

2012 - Prix Coup de pouce du Festival du film de chercheur, Nancy
2011 - Prix Bartók au 30e Festival Jean Rouch, Bilan du film ethnographique 
2011 - Meilleur documentaire au Festival Aux quatre coins du monde 
2010 - Sélection "Coup de coeur" au Festival Écrans de l'aventure

Commander le DVD

 


DÖRVEN BERKH est un ensemble vocal composé de quatre des plus grands maîtres du chant diphonique mongol.
C'est Johanni CURTET, jeune chercheur français en ethnomusicologie, qui a eu l'idée de les réunir pour une série de concerts et enregistrer un disque.
C'est en Mongolie, puis au Mans, à Rennes que nous suivons le travail des uns et des autres : la création des concerts et le travail des grands maîtres, mais aussi les recherches de Johanni qui étudie les sources de cette musique ancestrale et recense ses pratiques et ses modes d'apprentissage.
De la création de la tournée française, jusqu'aux confins des steppes de l'Altaï, ce film nous invite à vivre un voyage musical et ethnologique rare et envoutant.

NOTRE DAME DES LUTTES

Production :  Les Films du Rocher, 2012

52'- Versions disponible : VF-VI

Mis en ligne le 24 décembre 2012. Repris le lendemain par les sites de Médiapart /Rue 89, France3 Pays de Loire puis diffusé sur TéléNantes, Arte (partiellement)  et dans différents documentaires en France et à l'étranger sous sa version internationale, Resistance and Sabotage !, sur plusieurs sites de référence.

Il totalise depuis plus plus de 500.000 connexions internet confondus.

Commander le DVD

Regarder sur YouTube



Portraits & Chronique de Luttes du 17 novembre à mi décembre 2012 autour des nouvelles cabanes de la ChaTeigne de la ZAD#NDDL 

Ce no comment laisse volontairement la parole aux opposants, ceux de la première heure comme l'agriculteur Michel Tarin et ceux arrivés plus récemment sur le site pour lutter contre le projet d'aéroport du Grand Ouest. Ainsi Killian, 21 ans : "Une amie m'a proposé de venir avec elle (NDLR : à la manif du 17 novembre). Depuis je ressens que je dois rester ici en fait, parce que c'est quelque chose de magique, un endroit où humainement y'a des liens qui grandissent, des liens humains pas des liens intéressés."

Tous les Zadistes expriment ainsi une solidarité, une expérience de vie et de lutte en commun : "chacun a sa place, ici on est plein de petits morceaux qui viennent faire un grand tout".
Pour recueillir ces témoignages de Zadistes, Jean-François Castell a promené son objectif pendant trois semaines sur le site de la ZAD : "j'ai essayé de jouer sur la discrétion du matos (DSLR Canon) mais je voulais aussi montrer que je tournais, ne pas cacher. Je ne suis pas journaliste, j'ai une approche différente, je suis documentariste."
"L'idée de départ était donc de construire un film autour de témoignages, suite à la journée du samedi 24 novembre, de faire un document qui puisse permettre au plus grande nombre de comprendre la situation sur place, et notamment ce qu'il se passe bien au-delà de l'histoire de l'aéroport avec ces jeunes qui arrivent de toute la France plus nombreux chaque jour. (France3 Pays de Loire)

Making Off

 

 

ILÉ FAIT SON CINÉMA

Production :  La Curieuse / JPL Films, 2014

52' avec TV Rennes 35 - Ty Télé – Tébéo et la particpation de Ciné+, la Région Bretagne, le C.N.C

et la PROCIREP-ANGOA

Commander le DVD

 

 

Avant Première, Musée des Beaux-Arts, Rennes, 04 octobre 2014

Diffusion TV : Ciné + Club, 22 novembre 2014 

​Ilé n’est pas un enfant comme les autres. C’est un enfant avec autisme. Depuis quelques années, son père a décidé de s’occuper exclusivement de lui et, avec l’aide de professionnels qu’il a choisis, cherche la meilleure façon de rendre Ilé heureux, de l’aider à progresser et à entrer en contact avec les autres.
C'est ainsi qu'Ilé va faire son cinéma !
Ce film explore le sujet de l’autisme avec un regard à la fois précis et poétique, sans dogmatisme ni angélisme, mais où l’ont voit que la créativité joue un rôle thérapeutique et libérateur.